Le Retour de la Page Blanche.


Le Retour de la Page Blanche.

Je me pose devant mon écran, ma page blanche, non pas parce que j’ai quelque chose d’important à dire, à raconter, à hurler, à dégueuler mais parce que les choses doivent être faite et narrer tout simplement. Se poser devant le néant, le trou noir de l’écriture comme un manque qui ressurgit, manquant cruellement de temps, d’idées. D’autres passions sont venues se poser à mes yeux, celui de m’occuper de mon chez moi extérieur comme intérieur, d’aller d’un but à l’autre pour y faire de la photographie, d’un sport auquel je me saurais jamais cru capable d’adhérer mais pour l’amour de mes progénitures, j’y ai pris goût et surtout plaisir de le faire encore et encore au point de suivre et d’apprécier ce que je fais. Je me pose devant mon écran, ma page blanche qui se noircit à nouveau comme une possible renaissance d’un vide pourtant loin d’être si vide que ça malgré tout. Se dire que les mots sont la force de nous même, je n’y crois pas forcément ! Les meilleurs mots sont ceux qui se trouvent dans nos cœurs avec parfois le silence qui s’impose comme une remise en question alors qu’il n’y a point lieu de le faire, espérant même que des réponses viennent alors tout chambouler pour le bien-être de tous mais surtout pour notre bien propre à nous-même plus qu’aux autre peut-être… Le retour de la page blanche comme un retour au source d’un savoir qui ne s’efface jamais de notre vie, de notre mémoire, mais que l’on refoule par manque d’inspirations, par manque d’envie, par manque de temps réel, entre le travail hebdomadaire qui nous pompe notre plus grande énergie et les week-end que l’on voudrait plus long pour alimenter nos multiples affaires, que nous n’arrivons plus à traiter dans le temps imparti qu’il nous reste ! Il y a de ceux, qui ne vivent que pour eux, sans se soucier des à-côtés, du facteur humain, ni de la détresse des océans et autres disparitions bouleversantes de notre Monde, et il y a de ceux qui y croient dur comme fer que la vie se mérite d’être vécu avec les risques qui encourent, de tout perdre parfois, mais d’être à cent pour cent d’une capacité intellectuelle qui ne dépassera probablement jamais le dix à l’heure, sans effleurer l’idée de tout griller au passage à niveau… La chute est proche dit-on dans les hautes sphères du pouvoir en place, une dégringolade vertigineuse que nos dirigeants pensent être la source d’un petit peuple de moutons ou de pingouins, c’est selon le terme de chacun ! Chacun voit midi à sa porte, pour ma part, je vois juste qu’il est sûrement trop tard pour réparer certaines choses, il nous faudra juste ce temps incertain pour calmer les ardeurs et estomper les blessures que l’humain a propagé durant des siècles et des siècles…Amen ! Amène ton cul et tes mots là où tu veux sans te soucier du qu’en-dira-t-on, même si cela n’a ni queue, ni tête, tant que tu y crois toi, de ce que tu as à raconter et au diable les gens qui ne veulent pas se faire à l’idée que les meilleurs propositions ne sortent pas toujours de la cuisse de Jupiter mais plutôt de ceux et celles qui ont réellement les pieds sur Terre ! Je me pose devant mon écran, ma page blanche qui à présent n’est plus très blanche tout compte fait. Je vous dirais bien que cela me fait un bien fou comme une satisfaction rolling stonienne (pour ne pas dire rock’n’roll) mais franchement, je ne sais pas…Certes, le plaisir d’écrire m’a laissé le temps de continuer mes bouts à bouts de mots sans me demander par quel chemin dois-je avancer pour continuer et être crédible aux yeux de vous tous… Je ne suis présent ici et là pour une certaine crédibilité ! Lorsque jadis (comme une terrible impression que cela fait une éternité !) j’écrivais mes lignes poétiques, et je ne faisais que ça d’ailleurs…j’allais sur tout et n’importe quoi, sur une inspiration d’un mot ou bien d’une photographie, les sujets pouvaient être vastes. J’étais pour la plupart du temps assez fier de mon «job» de poète mais bon, faut pas se leurrer la face du pet caché non plus…la poésie proprement dit ne se vend pas, à la limite même, à se demander si elle se lit, juste quelques lignes qui restent en nos mémoires tout juste, mais ce genre littéraire est d’une telle profondeur que jamais elle ne pourra me quitter ! Quoiqu’on en dise, des Jean penserons toujours que l’écriture poétique est et restera le genre de l’écrivain raté qui ne peut aller plus loin, dans des constructions d’idées pour un faire un roman… J’arrive enfin au bout de cette putain de page blanche, devant la page ouverte de mon écran qui s’est noircie d’idées assurées tout comme confuses et j’ai brodé en un peu plus d’une heure à pianoter sur mon clavier des mots que vous comprendrez ou pas… Sans relecture… Si vous êtes allés jusqu’au bout… alors Merci !

Gaël Loaëc

Écrit le 04/05/2019

~ par Gaël LOAËC/Paul ANDREWS (Blog 3) sur 8 mai 2019.

4 Réponses to “Le Retour de la Page Blanche.”

  1. Bonjour mon beau Gaël…Heureuse d’être ici.
    Un jour ou l’autre, nous sommes tous et toutes confronté(e)s à la page blanche.
    Dans ce temps-là, une citation du peintre Jean-Paul Riopelle me vient à l’esprit :
     » Quand je peins, je peins et quand je ne peins pas, je ne peins pas.  »
    Ne sommes-nous pas trop exigeants envers nous-même ?
    Quoi qu’il en soit j’ai aimé ta publication…
    Becs du Québec
    Manouchka

    Aimé par 1 personne

  2. Bonsoir Gaël je suis allé jusqu’au bout de la lecture que j’ai apprécier belle page blanche devenue noire.Je te souhaite une bonne soirée.

    Amitié Nadine

    Aimé par 1 personne

  3. Bien sur que j’ai tout lu même si je trouve que tu aurais pu aérer un peu…Mais chacun en fait occupe l’espace comme il veut et comme il peut. Ce que tu dis d’ailleurs est parole de vérité ressentie par tous ceux qui s’essaie au genre littéraire (et surtout poétique oui). Parfois, il suffit de se mettre à la tâche, d’aligner quelques mots, comme un échauffement…et la matière blanche devient grise puis noire avant de ressortir carbonisée sur le papier…Mais à quelques semaines d’un événement pour lequel tu as déjà pris ton billet d’accompagnement nous comprenons bien que tu ne peux pas tout faire à la fois. Alors je te souhaite beaucoup de plaisir et…allez les bleues !!!

    Aimé par 1 personne

  4. Ma page reste souvent blanche par manque de temps et aussi d’inspiration. Mais je vois que pour toi la page s’est noircie de bien jolis mots. Au plaisir de te lire à nouveau
    Bonne journée Gaël
    Bisous ☺

    Aimé par 2 personnes

Vos Suites De Mots Aux Miens

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
Histoire féminines

Aimante des mots avec des Histoires de Fantasmes à partager...

Marie des vignes

Smile! You’re at the best WordPress.com site ever

Hélène Duc - Autrice (Page Officielle)

Son actualité littéraire en ligne

Cancer en blog.

Je préfère mourir de rire que mordue par un crabe ! Le rire est un médicament à utiliser sans modération.

kmaidy

bloguer, échanger , un petit bonheur !

sale temps pour les ours

le blog d'expression littéraire (mal léché) de Céline Galaska

LE CHAT QUI LOUCHE 2

Arts et littératures de la Francophonie...

maykan.wordpress.com/

Arts et littératures de la Francophonie...

Le monde est dans tes yeux ...

... le premier matin du monde est aujourd'hui ...

kmaidy2

nous partageons, vous partagez ....

|L'appel de la nature |Photographie

©2015-2019 | Prêt à suivre mes sentiers? Nourrissez votre esprit de la forêt boréale.

La Tribu d'Anaximandre - des photos au fil des jours.... de Danièle Nguyen Duc Long

"La photographie est une brève complicité entre la prévoyance et le hasard." Bienvenue dans mon univers photographique.

Le peuple du Boréal

Le vent du Nord qui te ramène doucement à la maison, vers tes traditions. 

Soizic Pineau, artiste photographe

Partager, discuter, échanger autour de la photographie

Karine St-Gelais

L'usine qui crochissait les bananes, Nouvelle Baieriveraine sous ma plume rafraichissante p'tite vie, p'tite misère...

Roberte Colonel

Des mots, rien que des mots.

Mariessourire essence d'émotions

L'essentiel est invisible pour les yeux, on ne voit bien que par le coeur...

LE REVE D'ANGEL ENEMUS

LOVE IS OUR RESISTANCE

Arrêt Facultatif

Om even bij stil te staan, of niet.

Images en blog

Des images, bonnes ou moins bonnes... à vous de juger.

Humeurs en blog

Les humeurs, c'est comme le ciel, ça change tout le temps... Mes coups de coeur, mes coups de gueule sur le monde qui nous entoure.

- En écrit libre -

Poésie libérée conservatrice, plutôt orientée vers le symbolisme, qui s’attache à suggérer des états d’âmes, refléter les mouvements de l’esprit et du cœur.

G@ël LOAËC-P@ul Andrews (Blog 3)

Des Poèmes, Des Poésies, Des Écrits En Terre de Poèmesie (Virtu@l Book N°III.)

pppjwd

ich mach's einfach !

Freellium

Free way to feel

Le rimenaute

Pour vous toucher par les mots... avec le concours de Lilou, ma nièce, photographe en herbe Site: www.freellium. wordpress.com

Au Pays de mes Rêves

Oser y croire ...!

Partage de nos mots échange de nos sourires

pour le plaisir de partager !!!

Mamie en cavale (Francine Campeau)

La pratique de la photographie m'aide à mieux vivre. Merci de votre visite. Merci aussi de commenter.

bienvenue chez peanuts

que la force soit avec nous

TK.KIM

Car je suis intimement persuadée qu’il n’y a rien de plus sensé que de se perdre n’importe où, et de courir dans toutes les directions à la fois

Moonath - l'Univers des mots

une plume troubadour et lunaire qui chante la vie, l’âme, l’amour et l’infini…

creannick.wordpress.com/

De Moi vers Vous... De Vous à Moi

ENSEMBLE, 52 semaines, au naturel

Duo de photos et textes, par Anne Jutras et Nathalie Lauzon

Maître Renard

S'il te plaît, apprivoise-moi...

Evelyn Wallace -The Castle Lady

Do you love castles like me ?

Mes livres et mes mots douceurs.

Mes livres récits : « Où es-tu Maman ? » - « Rêves enfouis » - « Le Sac à Dos » ... "Passion sur Internet" et "Equinoxe deux Livres sur les rencontres virtuelles « Sophie, La Clé Du Bonheur » … Une saga trépidante écrit à quatre mains.

I like fish'n'chips

Dessins poétiques, textes rigolos et vice-versa

Puzzleblume ❀

„Leben ist nicht genug, sagte der Schmetterling. Sonnenschein, Freiheit und eine kleine Blume gehören auch dazu.“ H. Chr. Andersen

Voyage Vers Soi

52 semaines d'autoportraits

Landcheyenne

Une promesse de sérénité , un endroit ou les frontières disparaissent

Il était une fois mon blog ...

Imagination, délires, mots et maux ...

%d blogueurs aiment cette page :