Winter Beauty.

•18 novembre 2020 • 5 commentaires

Winter Beauty.

Quand l’hiver me regarde droit dans les yeux, avec cet œil de soleil merveilleux,

Je me laisse envoûter par cette nature, ayant revêtu la grande veste laiteuse,

Magique à souhait de se laisse emporter, dans la dense forêt,

Laissant chanter le vent léger, dans les branches épineuses.

Comme s’il me causait, l’astre au rayon de fraîcheur,

Amenant la lumière là, où pénètre que le sombre,

Une lever, un coucher, peut m’ importe,

Y voir et regarder les ombres danser,

Que la vie ne fait qu’être Un et re-

-Commencer le cycle comme

Si rien n’était arrivé…

À part bien sûr

La beauté de

Cet Hiver…

Paul Andrews

Écrit le 01/07/2017.

(D’après une photographie de Marie.)

Rémigny’ Road.

•18 novembre 2020 • 2 commentaires

Rémigny’ Road.

Sur la route de Rémigny,

si, un jour, vous croisez

une toute petite souris,

prenez-la en auto-stop, pour

l’amener au village bien joli,

elle y fera des emplettes, pour

ses cousines mimis.

***

Sur la route de Rémigny,

de croiser un orignal,

cela peut sembler bien banal,

mais de l’entendre, fredonner

la chanson des haut-bois,

d’ici, de là à Rémigny,

c’est de la grande magie.

***

Sur la route de Rémigny,

la douceur du lieu vous

guidera, vers de beaux cieux,

et croyez-en vos yeux, si

vous apercevez une souris

danser, sur un chant

d’orignal bien heureux.

Paul Andrews

Écrit le 29/06/2017.

(D’après une photographie de Marie)

Nacre En Perle.

•18 novembre 2020 • Laisser un commentaire

Nacre En Perle.

Une petite perle givrée a pris vie, dans le froid de l’hiver, d’une eau savonnée, comme par magie, un œil de nacre, sur la Terre, a posé son regard, dans celle qui l’a crée, l’en remerciant, de l’avoir fait naître, aussi sphérique, et si joliment nacré. Une perle givrée, une bulle de savon, prête à glisser, à chevaucher en douceur, le long du corps, apaisant cœur et corps de sa maîtresse, créatrice de sa présence, sur cette terre que l’on disait pourtant si désolée. Une petite perle givrée, à présent, roule délicatement, jusqu’à sa destinée, vivant son existence de perle nacrée, se laissant admirer par qui le veut, dans le plus grand musée qu’il puisse exister, au dehors, la nature est bien le lieu le plus approprié…

Paul Andrews

Écrit le 02/07/2017.

(D’après une photographie de Marie.)

Fantômes des Marais.

•18 novembre 2020 • Un commentaire

Fantômes des Marais.

Auriez-vous vu dans les marais du Québec, des bibittes hantant les lieux merveilleux ? Des fantômes aux pattes noires et blanches, bien plus frêles que des brindilles qui, au vent, se déhanchent ? Point de boulet à leurs chevilles, à ces petits fantômes que l’on pourrait croire qu’ils nous viennent droit du paradis, l’envol se vit, comme un ballet que l’on admire de nos yeux ébahis. Les fines papattes de ces bibittes, ressemblent bien plus à des petits crayons, prêts à écrire l’histoire des marais non-ensorcelés et à l’étonnante nature qui se laisse ici dévoiler. Auriez-vous aperçu près des marais, deux fantômes en train de s’accoupler ? Des bibittes batifolant leur bel amour sur les planches du patio de Marie, sans se soucier du petit monde qui l’observe avec admiration et grande envie ?

Paul Andrews

Écrit le 29/06/2017.

(D’après une photographie de Marie)

Épi, Et Pis Voilà…

•18 novembre 2020 • Un commentaire

Épi, Et Pis Voilà…

Et pis s’en va dans l’or se couchant,

Épi dort rayonnant comme un tintement,

De piécettes qui bercent un enfant,

Aux cheveux d’ange et de blé se mélangeant,

Et pis vient la douceur d’un blé des champs,

Dormant en pointe vers le soleil d’un nouveau printemps,

Épi d’or comme une chevelure mal peignée, décoiffant

Tout sur son passage, malgré un point de vent,

Et pis, et épi voilà dans la lumière du moment,

Te montrant dans ta nature posture tout simplement,

Épi, et pis voilà le magique instant

Où tu te laisseras cueillir de ton chant nourrissant

Épi, et pis voilà…

Paul Andrews

Écrit le 10/07/2017.

(D’après une photographie de Marie.)

De L’ Autre Côté… Ou D’Un Bord À L’Autre.

•18 novembre 2020 • Laisser un commentaire

De L’ Autre Côté… Ou D’Un Bord À L’Autre.

D’un côté, nous avons des miroirs qui nous montrent tels que nous sommes et de l’autre côté, qui déforment la réalité, qui se trouve au devant de nos yeux, par des informations mal diffusées dans des journaux télévisés… D’un côté, se trouvent des moutons qui courent les prairies et les prés, présentables et tondus fraîchement pour la laine de leurs gros derrières et de l’autre côté, nous avons des moutons qui suivent fidèlement des politiciens, qui se pensent matures de jugement, de diriger un pays alors que humainement, ils ne sont que tout petits… D’un côté, les injustices courent les rues telles la peste et le choléra, sans donner le moyen à nos polices de faire leur travail convenablement et de l’autre côté, des prisons surpeuplés, qui crient famine avec parfois des erreurs judiciaires, enfermées à double tour, attendant que la lenteur du système révise un jour des dossiers poussiérés… D’un côté, des héros de tous les jours, vivant leur vie comme si de rien n’était et de l’autre côté, des super-héros qui s’empressent de figurer dans la presse écrite, pour une gloire parfois pas bien méritée… D’un côté, se trouvent des roches qui n’attendent que d’être polies, en pierres arrondies , pas comme de l’autre côté, des couteaux en dents de scies qui, eux, se voudraient affûtés, tels des lames de l’abattoir d’un terrible boucher… D’un côté, il y a la vie, de l’autre côté, il y a bien une autre vie qui se joue aussi…

Paul Andrews

Écrit le 05/11/2017.

(À l’occasion de la Matinale en Cavale organisé par Short Édition.)

Dans le Silence de la Forêt.

•18 novembre 2020 • Un commentaire

Dans le Silence de la Forêt.

Dans le silence de la forêt, il se pourrait que l’on entende au loin les cris sourds des bois morts se mélangeant à ceux toujours debout, comme des gardiens protégeant les troncs inertes ayant vécu une vie belle dans le vert élément de la Dame Nature. Dans la forêt, le silence est fort de sa présence, s’entendant de partout comme une prière s’élevant dans les cieux, apportant l’apaisement des cœurs à ceux qui voudront tendre l’oreille au bon moment. Dans le silence, la forêt se ressource dans le blanc hiver tirant à sa fin, pour mieux sauter dans une résurrection que les beaux jours offriront à la face du Monde, redonnant de la chaleur à l’être qui s’était perdu, qui avait pris des chemins troublés. Dans le silence de la forêt, les animaux chuchotent les mots, marchent à pas de loup sur les sentiers ombrés, la lumière est omniprésente. Dans la forêt, le silence vit des instants précieux avec la nature, une parfaite harmonie sans fioriture. Dans le silence, la forêt se réveille doucement, trônent les patriarches sur les jeunes pousses arbrés qui rêvent d’un jour, être de majestueux géants boisés. Dans le silence de la forêt… Chut ! Écoutez respirer le poumon de la Terre !

Paul Andrews

Écrit le 18 Mars 2018.

(D’après une photographie de Marie.)

Corsaires de Saint-Malo.

•18 novembre 2020 • Un commentaire

L’on me dit qu’il y a des Corsaires,

des corsaires à Saint-Malo, que

souvent, ils prennent la mer mais

qu’ils n’aiment pas vraiment l’eau !

L’eau douce pardi, c’est bien mieux le whisky

disent-ils tous en chœur, comme un chant

de flibustiers sans peur, prêt à dégainer

et vider une fois pour toute le satané tonneau.

***

L’on me dit qu’il a des Bagnards,

des bagnards au port de Brest

qu’ils ne sont jamais en reste

pour se faire la belle du mitard !

Mitard pardi, flambons la poudre du canon

disent-ils tous en chœur, comme un chant

de prisonniers, sans peur, n’ayant rien à perdre

autre que la vie sur Terre, Tonnerre de Brest !

***

L’on me dit qu’il y a des Pêcheurs,

des pêcheurs à Concarneau, que souvent,

ils rentrent dans l’église du bon Dieu

mais non pas pour se faire prêcheur du lieu.

Prêcheur pardi, ils préfèrent pêcher la bonne foi

disent-ils tous en chœur, comme un chant

de marins pêcheurs, sans peur, capturant le lieu

qui tombera une bonne fois pour toute dans l’filet !

***

L’on me dit qu’il y a des Corsaires,

des Corses aux airs patibulaires

sont pas plus bougons que de têtus Bretons

qui se réunissent pour un bon gueuleton !

Gueuleton pardi, c’est l’estomac qui parle

disent-ils tous en choeur, comme un chant

Corse et Breton, un mélange de deux patries

N’ayant point peur de payer le prix !

Paul Andrews

Écrit le 06/05/2018

Chemin de Sapins.

•18 novembre 2020 • Laisser un commentaire

Chemin de Sapins.

Se frayer un chemin, le long des grands conifères enneigés. Arpenter le sol froid et immaculé, comme si c’était une dernière fois. Rencontrer l’instant, la magie, se dire « Pince-moi, je rêve! » du spectacle merveilleux. Prendre le bon moment, pour enfin s’ouvrir à la nature, et ouvrir enfin son cœur à la verdure dormante. Un songe éveillé, qu’on ne veut point qu’il s’arrête, tellement le lieu est jouissant de son immense beauté. Un chemin de sapins, pour marcher vers l’enchantement, par une nuit bleu à l’étoile brillante, dans le plus beau des cieux. Se frayer un sentier et se couvrir de la féerie, se laisser prendre par le mouvement. Se perdre tout simplement dans la pure magie !

Paul Andrews

Écrit le 01/07/2017.

(D’après une photographie de Marie.)

Retour sur le premier championnat de foot féminin en France

•13 avril 2020 • Un commentaire

Footeuses

Cette année, le foot féminin français fête ses 50 ans. L’occasion de revenir sur les grandes dates qui ont fait l’histoire de la discipline. Ce premier épisode est consacré au club Fémina Sport, à l’origine dune rencontre opposant deux équipes parisiennes en 1917.

Les joueuses du Fémina Sport le 31 janvier 1921, au stade Elisabeth. Photo BNF-Gallica.

Le 30 septembre 1917, deux équipes du Fémina Sport s’affrontent à Paris. Si les détails du match sont peu connus, nous savons que c’est l’équipe de Thérèse Brulé qui s’est imposée 2 à 0 face à celle de Suzanne Liébrard. À l’époque, l’évènement avait été relayé par le quotidien L’Auto qui n’est autre que l’ancienne version du journal L’Équipe.

Le Fémina Sport, fondé en 1912, est un club omnisport féminin qui a joué le rôle de pionnier dans l’émergence de la pratique en Hexagone. Il fait connaître ce sport dans la région…

Voir l’article original 367 mots de plus

Comptine de Confiné.

•29 mars 2020 • 2 commentaires

À Louisa G-E,

Comptine de Confiné.

91510746_628286624685016_2489146024359100416_n

Zouzou, la tête dans sa maison,

Confine à juste raison,

Voici l’histoire de son confinement,

En drôle de petite comptine,

Un, deux, trois si je sors de mon appartement,

J’risque fort de pas voir mon amie Justine,

Zouzou, la tête dans sa maison,

Confine alors qu’arrive la belle saison,

Quatre, cinq, six est venu le méchant virus,

Par un terrible et grand saut de puce,

Zouzou, la tête dans sa maison,

confine et se remémore cette chanson,

Qui disait : « Sept, huit, neuf dans mon panier neuf »,

Pas d’imprimante, ni d’attestation,

J’veux pas choper une amende par les Keufs !

Zouzou, la tête dans sa maison,

Confine dans sa Carapace en Caisson,

Dix, onze, douze, un stock de fraîche pelouse,

Et des pensées pour les blanches blouses,

Zouzou, la tête dans sa maison,

Applique les consignes à juste raison,

Covid n’est point David,

Treize, quatorze, quinze, c’est un génocide

Que de vouloir sortir quand on est un humanoïde.

Zouzou, confine et a bien raison,

Vous l’dit et vous l’crie : « Stay at Home ! »,

Il en dépend de la survie des Hommes,

Seize, dix-sept, dix-huit,

Dix-neuf, vingt, au printemps 2020,

S’il vous plaît, RESTEZ À LA MAISON !

Comptine de Confiné 29032020

Gaël Loaëc, Écrit le 29/03/2020.

Photographie de David Goasguen-Eloy

EHPAD En Danger !

•22 mars 2020 • Laisser un commentaire

EHPAD en Danger

MESSAGE IMPORTANT À PARTAGER EN MASSE POUR NOS EHPAD ET AUTRES SERVICES DE SANTÉ.

Les masques de protection contre le Covid-19, il n’y en a plus ! Malgré ce qui peut être dit et redit, le stock d’État n’arrive pas là où il faut ou alors à petite dose, et encore s’il n’est pas dépouillé avant par de petits malfrats sans foi, ni loi qui ne pensent qu’à leur gueule, à leur petit profit de vaurien ! Au compte goutte, ils arrivent dans les Pharmacies, chez les Médecins, les Infirmiers, dans les Hôpitaux, les Cliniques, tous attendent que la rareté du produit arrive à bon port, jusqu’à leur établissement de santé ! Car il faut coûte que coûte PROTÉGER nos personnels soignants de cette saleté qui se propage à grande échelle dans nos pays mais surtout déjà pour commencer dans le notre ! Les EHPAD sont quasiment livrés à eux-même face au danger du virus, rien à leur portée, pas même un petit masque à se mettre sur le coin du visage en guise de protection, pour leurs patients mais aussi pour eux, les soignants de nos aînés, ils sont tous vulnérables ! Qu’attendons-nous pour un peu de SOLIDARITÉ, de SOUTIEN pour le personnel Ehpad… Si vous avez le moyen de le faire avec vos propres armes, alors FAITES-LE ! FABRIQUEZ votre propre barrière au mal qui est venu s’abattre dans notre monde et PARTAGEZ votre talent pour les autres ! Quoi qu’en dise nos Dirigeants d’États et les professionnels de la santé, ils vous diront que cela ne protège de rien… Laissons-nous croire que la barricade sera assez costaud pour empêcher ce putain de Coronavirus de passer la frontière qui le mènera à notre corps.

Les Services Médicaux ont besoin de vous et nous de lui !

Pour cela, il faudrait les ressources nécessaires à la fabrication de masques en tissus, le tissu en lui-même bien sur mais surtout l’élastique qui permettra à ce masque de tenir convenablement au visage ! OFFREZ VOTRE AIDE, FAITES DON de votre richesse afin de lutter comme il se doit, parce que l’Humanité est en péril, nous devons nous battre pour nous…mais davantage pour les autres ! Rejoignez la Résistance au fléau et CONTACTER au plus vite l’Ehpad le plus proche de chez vous et prenez connaissance de l’aide que vous pouvez leur apporter ! MERCI À EUX d’être toujours là pour nos anciens ! Et MERCI À VOUS de lutter, de mettre vos compétences au service du bien ! Protégeons nos EHPAD ! RESTEZ CHEZ VOUS !

PS : Pour la Région Brestoise, si vous avez un stock d’élastiques pour la confection des masques, merci à vous de contacter Mr Bruno Gueneugues au 06 03 60 51 89

Cliquer pour accéder à tutoriel_masque.pdf

 

En Couille.

•16 février 2020 • 2 commentaires

En Couille.

Capture d’écran de 2020-02-16 07-10-09

Ça part en couille,

Tout est parti en sucette,

Le temps a pris le temps,

De voler comme des assiettes.

***

Ça part en couille,

Les politiques n’ont plus la même quête,

La flotte et les mauvais vents,

Plus rien ne les arrêtent.

***

Ça part en couille,

Même le poisson en a perdu de ses arêtes,

Nous ne mangeons que des nouilles,

La passoire en est presque à sec.

***

Ça part en couille,

Les chansons ne font plus la fête,

Les paroles se crachent en mitraillette,

Et fait crever notre langue cul sec.

***

Ça part en couille,

à l’entendre, jamais tu ne seras prête

que la Terre se vide et se meurt

à la vitesse de l’éclair.

***

Ça part en couille,

Lâchez les bombes à eau

Sur les feux, le brasier australien

Sûr que les koalas vous le rendront bien.

***

Ça part en couille,

Même la bière s’en mêle,

C’est dire que tout part en couille,

Alors j’me casse et déburnez-vous !

Capture d’écran de 2020-02-16 07-10-09

Gaël Loaëc

Écrit le 16/02/2020.

Les Bonnes Résolutions En Révolution.

•1 janvier 2020 • 2 commentaires

Les Bonnes Résolutions En Révolution.

De l’ancienne, nous sommes enfin arrivés à la nouvelle, et chaque fois nous nous disons que nous allons faire de bonnes Résolutions pour bien commencer cette jeune cuvée, ce nouveau cru qui sera peut-être bien meilleur ou alors tout juste une bonne piquette des deux mille vins antécédents ! Les Résolutions ne tiennent jamais les promesses qui sont annoncées, peu importe, cela est surtout pour se donner bonne conscience, on aura beau pourquoi pas y faire une liste, écrite sur un papier bien lisse, à un moment donné, ce morceau de feuille sera remisé dans le fond d’une poche et en ressortira bien froissé, à en ne plus réussir à déchiffrer ce que vous avez marqué de vos Bonnes Résolutions ! Les Résolutions font la volution, de ne pas s’attacher de vos dites bonnes intentions, au mieux une ou deux, sur une liste de dix saura prendre le bon chemin de cette rédemption ! Les Bonnes Révolutions seront espérons-le un nouveau cap à tenir pendant une entière année, un changement radical de croire que tout est possible, de faire basculer ce qui vous tient le plus à cœur, pour un avenir meilleur ou les Victoires ne vous feront nullement peur ! Les Bonnes Résolutions font la Révolution, (ne pas) oublier les objectifs et atteindre seulement celui de vivre sans pression, sans le stress d’une vie quotidienne bien pesante parfois, Révolutionner votre quotidien par de bonnes actions qui, elles, seront alors de Bonnes Résolutions, sans le moindre accord passé avec quiconque mais juste en étant à l’unisson avec qui vous êtes vraiment !

Et vous, quelles sont les Bonnes Ré(S/v)olutions que vous vous êtes fixés ?

Gaël Loaëc

Écrit le 31/12/2019.

!!! Une très belle année à vous tous !!!

Le Droit des Burnes.

•26 décembre 2019 • Laisser un commentaire

Le Droit des Burnes.

Capture d’écran de 2019-12-26 17-26-48

Le droit aux Urnes n’est qu’une Illusion,

De mettre des Burnes à la tête de notre Pays,

Non vous ne rêvez pas, que ce n’est que de la Fiction,

Vous êtes les Moutons d’une grande Assemblée de gros Cons !

******

« Ils pourront prendre leur Retraite à 60 ans, s’ils Meurent à 60 ans »

Voilà ce que pourrait Annoncer (faussement), le Binoclard du Grand Morpion,

Le droit des Burnes… Il est grand temps de mettre les Urnes à sang,

Et d’en retirer ce Manche à balai d’chiotte, qui se trouve dans notre Fion !

******

Il est maintenant certain que la Grève ne se doit plus d’être aussi Pacifique,

Mais Arrêtons cette fois-ci, de prendre en otage le Troupeau d’Moutons,

Les Valeurs de la République ne méritent pas notre Soutien d’fond,

Quand est pris ainsi pour Cible, autant nous jeter dans la Fosse sceptique !

******

Le Droit aux Urnes, pour une grosse Poignée de Burnes,

C’est le Droit de nos Burnes, de nous envoyer vers une possible Rébellion,

Nous, tout simplement, ce qu’on veut, c’est un peu plus de Thune,

Et surtout ne pas Crever comme des Cons, au Charbon … !

Capture d’écran de 2019-12-26 17-26-48

Gaël Loaëc

Écrit le 26/12/2019.

Plan Q.

•11 décembre 2019 • Un commentaire

Plan Q.

Le Cul sur l’trône,

La Couronne et l’Écu,

Ah si j’avais eu un rouleau d’PQ !

Sûr que j’aurais bien survécu,

Dans le Cucu de la Baronne,

Ça sentait bien le Vécu,

Que j’aurais pu tourner un Docu,

L’Homme d’main en chaussures d’Sécu,

De la Perf n’a point été convaincu,

Oups… Possible qu’il eut été Cocu ?

Gaël Loaëc

Écrit le 09/12/2019.

Au Temps…

•7 décembre 2019 • 3 commentaires

Au Temps…

Au temps insuffisant, qu’il ne suffit plus de regarder qu’avec des yeux de chiens errants, portant en soi le statut d’une certaine liberté, qu’il ne nous permet pas de vivre, que si nous restons pauvres, inutiles et statufiés, pour un rien vers un chemin qui nous verra sombrer dans la décadence, de l’oubli et de la détresse, s’apercevoir que la roue ne fait que tourner, dans un vide extrême où la tête la première, nous iront avec grande chance nous frotter au bitume cent mètres plus bas… Au temps insuffisamment trop compliqué, que j’ai arrêté de compter le nombre de tour du cadran, que l’horloge puisse faire dans une journée, en venir à ce moment où la possibilité d’un décompte verra prendre le dessus dans la soirée, la vie n’est pas qu’un mensonge, elle est une certaine vérité que même des enfants arriveraient à y mettre des maux sur des mots qui viennent et se tairont un jour à jamais, dérouler le tapis rouge de la défaite, y déposer les armes qui alourdissent nos corps en trépas… Au temps insuffisant et insuffisamment trop, trop de présence et d’impersonnalité, qu’il est bien grand temps d’arrêter d’ignorer, d’aller une bonne fois pour toute au charbon, avant peut-être d’atterrir vers une imparfaite déraison, au temps insuffisamment insuffisant, essayer de faire ce que nous arrivons le mieux et arrêter de se sentir exploiter sans raison, les moutons de Panurge ne sont pas morts malheureusement, mais n’attendent qu’à se faire découper en lambeaux par la cause d’un possible pet de travers…

Gaël Loaëc

Écrit le 05/12/2019.

Brume en Cloche.

•14 septembre 2019 • 3 commentaires

Brume en Cloche.

img_20190913_172558_208

Au petit matin sans brume,

La cloche tinte et le nuage,

De nicotine m’embrume,

Les spectres de la nuit,

S’évaporent en fumée,

Enfumant l’atmosphère,

D’un beau jour qui se lève,

Laissant disparaître cette rage,

Qui dormait dans les rêves,

Plaçant au premier plan,

La lumière du petit matin

Et en chassant l’obscur,

Comme si c’était…D’un

Revers de la main.

img_20190913_053321

Capture d’écran de 2019-09-13 17-13-15

Gaël Loaëc

Écrit le 13/09/2019.

Du 9-3 à la VGA.

•7 septembre 2019 • 2 commentaires

Comme vous pouvez le savoir à présent, cela fait quelque temps maintenant que je traîne mes guêtres et mon appareil photo autour du cou, au abord des terrains de football pour le compte de la VGA de Bohars et sa Section Féminine…

Suivre, il y va de soi, mes filles Sharyn & Wilona sur les terrains, c’était une évidence, mais m’intégrer à un groupe comme cela, beaucoup moins… Cette saison de Foot est ma 4eme année au sein des Féminines de la VgaB, ma seconde année en tant que licencié Dirigeant pour faire des photos d’elles, pour le club…

À ces clichés que je peux prendre, je m’occupe également du site des Féminines en postant mes photos du week-end et en y mettant un article… Cette année, je m’occupe aussi du FaceBook, du Twitter et de l’Instagram…

https://vga-bohars.footeo.com/

https://www.instagram.com/vgabohars.feminines/

Car disons le quand même que le football féminin a besoin d’une sacré vitrine et d’une visibilité plus que certaine par rapport au foot masculin, et parce qu’elles le valent bien je m’investis…en les photographiant et parfois aussi en y mettant ma plume en poésie…

Ce texte ci-dessous, fait suite à une victoire par 9-3 de l’équipe U15F de la VgaBohars, le week-end dernier, face aux filles de Saint-Renan !



DU 9-3 À LA VGA.

Au Loup, Au Loup !

•8 août 2019 • Un commentaire

Au Loup, Au Loup !

On aura tout vu,

De revenir là où…,

Si j’avais vraiment su,

Je me serais tordu le cou,

Crions, crions au loup,

Bottons, bottons lui le cul,

Je n’y comprend plus,

La mémoire au fond du trou,

Gilbert a perdu la vue,

Pareil que son ami Le Roux,

Au loup, au loup !!!

Crie le gros Lapinou !

On aura pas tout lu,

Avant d’atterrir dans le trou,

J’avais vraiment cru,

D’une drôle écriture sur le pou,

Crions, crions au loup,

Bottons, bottons lui le cul,

Chemin courant, il se rue,

À s’en tordre pieds et genoux,

Chez la vieille au nez crochu,

Ignorant même le chaperon roux,

Au loup, au loup !!!

Ahhh si j’avais vraiment su,

Sûr que j’aurais écouté le Lapinou,

Ventru comme un chou !

AU LOUP, AU LOUP !

AU LOUP !!!

Gaël Loaëc

Écrit le 05/08/2019.

 
Footeuses

Site d'actualité sur le football féminin.

L'ASC Saulxures Féminines

Bienvenue sur le blog consacré à la Section Féminine de L'ASC Saulxures. Vous y retrouverez toute l'actualité du club ! Bonne lecture et vive le FootbalL Féminin !!

Vingt quatre heures une

1 001 Histoires de Cultures

Histoire féminines

Aimante des mots avec des Histoires de Fantasmes à partager...

Marie des vignes

Smile! You’re at the best WordPress.com site ever

Hélène Duc - Autrice (Page Officielle)

Son actualité littéraire en ligne

Cancer en blog.

Je préfère mourir de rire que mordue par un crabe ! Le rire est un médicament à utiliser sans modération.

kmaidy

bloguer, échanger , un petit bonheur !

LE CHAT QUI LOUCHE 2

Arts et littératures de la Francophonie...

maykan.wordpress.com/

Arts et littératures de la Francophonie...

Le monde est dans tes yeux ...

... le premier matin du monde est aujourd'hui ...

kmaidy2

nous partageons, vous partagez ....

|L'appel de la nature |Photographie

©2015-2020 | Prêt à suivre mes sentiers? Nourrissez votre esprit de la forêt boréale. Abonnez-vous pour les recevoir les derniers articles.

La Tribu d'Anaximandre - des photos au fil des jours... de Danièle Nguyen Duc Long

"La photographie est une brève complicité entre la prévoyance et le hasard." Bienvenue dans mon univers photographique.

Le peuple du Boréal

Le vent du Nord qui te ramène doucement à la maison, vers tes traditions. 

Soizic Pineau, artiste photographe

Partager, discuter, échanger autour de la photographie

Karine St-Gelais

L'usine qui crochissait les bananes, Nouvelle Baieriveraine sous ma plume rafraichissante p'tite vie, p'tite misère...

Roberte Colonel

Des mots, rien que des mots.

Mariessourire essence d'émotions

L'essentiel est invisible pour les yeux, on ne voit bien que par le coeur...

LE REVE D'ANGEL ENEMUS

LOVE IS OUR RESISTANCE

Arrêt Facultatif

Om even bij stil te staan, of niet.

Images en blog

Des images, bonnes ou moins bonnes... à vous de juger.

Humeurs en blog

Les humeurs, c'est comme le ciel, ça change tout le temps... Mes coups de coeur, mes coups de gueule sur le monde qui nous entoure.

- En écrit libre -

Poésie libérée conservatrice, plutôt orientée vers le symbolisme, qui s’attache à suggérer des états d’âmes, refléter les mouvements de l’esprit et du cœur.

G@ël LOAËC-P@ul Andrews (Blog 3)

Des Poèmes, Des Poésies, Des Écrits En Terre de Poèmesie (Virtu@l Book N°III.)

pppjwd

ich mach's einfach !

Freellium

Free way to feel

Le rimenaute

Pour vous toucher par les mots... avec le concours de Lilou, ma nièce, photographe en herbe Site: www.freellium. wordpress.com

Au Pays de mes Rêves

Oser y croire ...!

Partage de nos mots échange de nos sourires

pour le plaisir de partager !!!

Mamie en cavale (Francine Campeau)

La pratique de la photographie m'aide à mieux vivre. Merci de votre visite. Merci aussi de commenter.

bienvenue chez peanuts

que la force soit avec nous

TK.KIM

Car je suis intimement persuadée qu’il n’y a rien de plus sensé que de se perdre n’importe où, et de courir dans toutes les directions à la fois

Moonath - l'Univers des mots

une plume troubadour et lunaire qui chante la vie, l’âme, l’amour et l’infini…

creannick.wordpress.com/

De Moi vers Vous... De Vous à Moi

ENSEMBLE, 52 semaines, au naturel

Duo de photos et textes, par Anne Jutras et Nathalie Lauzon

Maître Renard

S'il te plaît, apprivoise-moi...

Evelyn Wallace -The Castle Lady

Do you love castles like me ?

Mes livres et mes mots douceurs.

Mes livres récits : « Où es-tu Maman ? » - « Rêves enfouis » - « Le Sac à Dos » ...

I like fish'n'chips

Dessins poétiques, textes rigolos et vice-versa

Puzzleblume ❀

mit Wurzeln und Flügeln

Voyage Vers Soi

52 semaines d'autoportraits

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :